Parc Omega

Nous avons récemment été invités à visiter le Parc Omega. Il s’agissait de la toute première visite de ce parc situé à Montebello dans la région de l’Outaouais, et c’était la deuxième fois pour Jojo.

On a eu un coup de cœur pour le chouette parcours en voiture où on peut nourrir les animaux avec les deux sacs de carottes qui nous attendaient à notre arrivée. Nous avons pu nourrir et observer de près cerfs rouges, cerfs de Virginie, des daims, des sangliers, . Il y avait aussi des bisons mais qu’il était interdit de nourrir – apparemment ils sont un peu trop gourmands et ils n’hésitent pas nous le faire savoir avec leurs cornes le long des voitures!

Ensuite il y avait l’observatoire des loups. Très impressionnant de les voir interagir entre eux. Malgré leur état de captivité, il semblait y avoir tout de même une hiérarchie parmi la meute et on pouvait très bien voir les mâles dominants. De gros pitous, beaux à observer (seulement).

Parmi les animaux qu’on ne pouvait pas approcher il y avait les caribous (plutôt chétifs comparés à ceux que j’ai côtoyés à la Baie James durant mon séjour de cinq ans là-bas), les loups ainsi que les renards arctiques, les coyotes, les bœufs musqués ainsi que les ours noirs…

L’ours. Laissez-moi le plaisir de vous en parler. Lorsque nous sommes arrivés sur place, on nous a dit que comme les ours noirs hibernaient en ce moment de l’année, il y avait eu de chance qu’on puisse les observer. « Mais si vous êtes chanceux, il se peut que nous en voyiez un, car il lui arrive de sortir de sa tanière parfois. » D’accord! En passant tout près des tanières des ours en voiture – où il est absolument interdit de sortir de notre véhicule, aucun signe de l’ours. Mais moi je n’avait d’yeux que sur le site au grand complet que je scannais du regard en voie de repérer une tache noire dans ce terrain de neige blanche. Et je l’ai aperçu. On a fait demi tour et on a ou l’observer se creuser un trou. Il était encore visiblement très endormi car il semblait maladroit mais immensément impressionnant avec sa grosse fourrure d’un noir si profond – encore plus beau sur la neige blanche. J’ai une fascination pour les ours depuis que je suis petite donc ça a été mon moment fort de la journée!

En somme, nous avons beaucoup aimé notre visite là-bas. Alex a beaucoup apprécié nourrir les animaux qui sont très impressionnant par leur taille mais leur aisance avec l’humain. Les points forts: la mini cabane à sucre au milieu d’un sentier où l’on peut faire de la raquette, le petit village historique où on nous raconte l’histoire des premiers explorateurs (qui a fasciné Alexandre), le teepee grandeur quasi-nature et l’ambiance familiale qui règne partout sur le site. À refaire en été.

youtube
facebook
INSTAGRAM
google+
pinterest
florence-elyse@gojistudios.com
RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *