rewind

De 2005, à 2020.

Il y a bientôt 2005 naissait « Florence-Élyse » qui s’intéressait aux réseaux sociaux. Tout a débuté par un blogue où j’écrivais sur des sujets qui m’inspiraient lors de notre périple familial de cinq ans à la Baie James. J’avais choisi de mettre mon prénom au complet alors qu’à l’époque tout le monde m’appelait. simplement « Élyse ». Je voulais me distinguer de la fille qui écrivait sur un blogue.

Quelques années plus tard, autour de 2013, mon petit blogue avait déjà fait beaucoup de chemin. Après la co-écriture d’un livre, l’arrivée des plateformes sociales tel que Facebook, Instagram, et YouTube, ma manière de livrer du contenu avait évoluée et je n’aurais jamais imaginé au fil des années, vivre de cette passion. Puisqu’en novembre 2019, je faisais le choix de quitter mon emploi après des études en droit et une carrière de plus de 21 ans au sein de différents cabinets d’avocats. Mon travail est maintenant exclusivement dédié à créer du contenu sur internet. Aussi absurde que cela puisse encore paraître.

Aujourd’hui malgré les outils et le matériel que j’utilise pour créer mon contenu en passant par les caméras pour les capsules, le micro pour les podcasts, mon téléphone (très) intelligent, l’inspiration a changée et elle ne cesse de grandir et de s’adapter aux changements rapides des différentes plateformes.

Entre 2005 et aujourd’hui, j’ai développé une analyse et une curiosité qui m’aide à trouver les meilleures pratiques de chaque plateformes et je passe plusieurs heures par mois à me répondre à mes questions sur lesdites pratiques et techniques des autres créateurs. Chaque plate-forme sociale possède sa propre couleur et évolution dans le contenu qu’on y trouve.

Malgré les changements constants ainsi que les méthodes qui évoluent rapidement, entre mon tout premier billet sur mon blogue, je me suis promise de garder quelques lignes directrices propres à moi et mon contenu, soit de:

  • Demeurer authentique et livrer mon contenu le plus naturellement possible
  • Livrer des messages positifs, même si parfois les expériences sont douloureuses
  • Me respecter en partageant des sujets avec lesquels je suis à l’aise
  • Maintenir un espace pour ma vie personnelle et prendre du recul lorsque nécessaire
  • Tout cesser le jour où je n’y trouverai plus de bonheur à créer sur les plateformes

Comme je sais que 2020 sera une année riche en apprentissage et en ajustements vu les projets et défis que représente ma nouvelle réalité de créatrice de contenu, il sera dorénavant important de prendre davantage de recul sur mon travail. Évaluer mon cadre, réajuster le tir quant aux lignes directrices que je me suis fixées, tout en continuant de m’amuser et de ne pas avoir l’impression de travailler même s’il s’agit d’un travail.

C’est comme un nouveau chapitre qui débute dans mon livre. Et j’en suis très excitée!

florenceelyse

maman, parajuriste, accro des médias sociaux et youtubeuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *