fiston

opération: étiquetage avec alex!

opération: étiquetage avec alex!

  on a reçu nos étiquettes! elles sont tellement belles que je ne peux m’empêcher de vous en glisser un petit mot ici. j’ai un peu un parti-pris puisqu’il s’agit de l’entreprise d’une amie. une femme d’affaires à qui le domaine des étiquettes n’a plus de secret. d’où sa nouvelle gamme qui répond aux besoins des mamans: facile à apposer, résistantes et originales. fini les mille et un trucs à chercher pour que tout tienne en place pendant tout l’année scolaire! fini les objets « sans nom » et non-réclamés! fini les heures interminables assise à la table de cuisine le soir…

vague de chaleur?

vague de chaleur?

il semblerait qu’une nouvelle canicule se dirige droit sur le sud du Québec. blah. moi qui avait déjà envie de sortir mes vêtements et souliers d’automne. pas grave, on va profiter de cette dernière (je présume) vague de chaleur. les filles sont de retour à l’école, les trois. et nous revoilà plongés dans la routine habituelle. que nous apprécions puisque nous avons encore du mal à établir un horaire normal avec alexandre qui a seulement 3 ans et que nous amenons partout on l’on va. parfois très tard. résultat: ces derniers temps, on paye cher pour les soirées à le…

petites mains. petite routine, du soir.

petites mains. petite routine, du soir.

depuis mars 2012, j’ai redécouvert les petites choses. pas dans leur état minime, mais les petitesses de moments grandioses. ces petits pieds qui se pointent, ses petites mains qui saisissent, sa finesse infinie. ses petites manières qui imitent, ce mignon regard qui observe. un petit homme. ces quelques petits coups qu’il fait avec sa minuscule brosse à dents sur le rebord du lavabo et sa petite voix qui s’écrie « terminé! ». je m’abandonne dans son petit monde ingénu où toute la beauté s’anime. chaque routine du soir est un instant.

cette face…

cette face…

dans mon contexte de vie d’il y a quelques années, je n’avais pas imaginé être maman à nouveau, et encore moins d’un garçon. nous étions littéralement entourés d’un monde de filles, rose bonbon, en pleine puberté.depuis le début, je suis étonnée de constater à quel point ce petit bonhomme a changé notre quotidien et l’a rendu si fascinant. parfois je me demande même comment on a fait pour se passer de lui pendant toutes ces années. et aujourd’hui, même avec le réaménagement de notre espace de vie, de nos horaires et certaines contraintes que peuvent entraîner la venue d’un bébé dans ce mixte…