fiston

chocolat… ben du chocolat.

chocolat… ben du chocolat.

en plus de pâques, cette année le dernier weekend coïncidait aussi avec les 4 ans d’alexandre. le bonheur de naître en mars, puisqu’en prime ça peut tomber en même temps que la jour où tu « bust » solide, le taux de glucide que le corps peut absorber. particulièrement si tu as 4 ans. bref, il n’a pas manquer d’énergie pendant le weekend et il y avait de la surexcitation dans l’air. heureusement, le soir, il dormait bien. c’est chose faite. il a maintenant 4 ans. il avait tellement hâte! le matin de son anniversaire, il s’est levé de son lit, le…

chez maman.

chez maman.

malgré mes 40 ans bien installés, chaque fois que je vais chez ma mère, je redeviens une petite fille. je me laisse chouchouter, elle cuisine de bons plats, on jase de tout et de rien, et je me sens systématiquement obligée de me m’habiller en mou pour accompagner mon état psychologique de bien être. avec la folie des dernières semaines, c’était pratiquement impossible de m’arrêter, même un weekend pour « rien faire ». mais si personne ne nous arrête, faut le faire nous-mêmes. et c’est ce que j’ai fait, avec alexandre. nous formions un joyeux duo, habillés en mou, et à se…

sortie à bromont.

sortie à bromont.

à défaut d’aller faire de l’auto-cueillette de pommes ce weekend, et après l’avoir fait à tremblant récemment, nous avons pour la deuxième fois cette saison, gravi un sommet québécois: la montagne de bromont. nous l’avons fait en chaises, avec alexandre alors que se tenait le « october bike fest ». encore trop tôt pour y admirer toute la splendeur du festival des couleurs de l’automne, mais il s’agit d’un très joli spectacle que d’y découvrir toute la magnificence de notre province et jouer les touristes, chez nous. bromont, on t’aime beaucoup.  

« weekending » en photos.

« weekending » en photos.

on a débuté notre fin de semaine vendredi matin, avec une escapade à tremblant. oh pis, est-ce que septembre pourrait être plus généreux en terme de température? sérieusement. je n’ai pas souvenir d’un mois de septembre aussi chaud et beau. je vous garantie un choc quand vous apprendrez, dans les prochaines heures, que nous sommes en automne. rien ne laisse paraître un semblant d’automne sauf quelques petites feuilles essoufflées sur le sol, ici et là. en vérité, j’ai hâte de sortir mes vêtements d’automne mais pour le moment, on continue de profiter de cette jolie période de prolongation.