« girls night out »

samedi soir, c’était notre soirée de filles. cette fois, noémie, maya et moi puisque joanie travaillait. juste assez d’une soirée parmi nos horaires un peu fous des derniers mois et qui nous rappelle que ces moments entre maman/sœurs créent des souvenirs précieux lors desquelles j’adore cette dynamique entre nous. chaque fois je remercie le ciel…

on a magasiné les robes de bal.

ça arrive à grands pas. j’ai mis une photo qui disait « elle s’habille en princesse et moi je vieillit d’un coup » sur mes réseaux sociaux, parce que mon coeur se serrait. on ne s’habitue pas vraiment puisque l’aînée de ma progéniture a gradué il y a bientôt quatre ans. à l’époque, ça s’est fait entre…

avoir 17 ans en 2014. nouveau rituel annuel.

j’avais publié un billet de ce genre en 2013 pour souligner ses 16 ans. les années passent très rapidement, surtout quand toute l’attention est souvent dirigé vers bébé alex qui change d’un mois à l’autre et qui devient un petit humain interactif! avoir 17 ans cette année, c’est de la voir graduer du secondaire. de…

avoir 16 ans en 2013.

c’est être à l’affût de toutes les nouvelles technologies, avoir son propre numéro de téléphone et une liste d’amis aussi large que longue. c’est d’avoir une multitude de choix et la liberté de décider entre une marque de vêtement ou un groupe de musique. d’avoir pratiquement tout à sa portée, autant de musique qu’à toutes…

photos d’automne: version ado.

cette fois, c’est du réussi. et quoi de mieux qu’une adolescente tout sourire sur un fond de couleurs d’automne. d’accord, nous avons trébuché dans le cliché des magazines mais sa candeur nous le fait oublier.    

shooting pour ses 17 ans.

je ne suis pas photographe, mais quelques retouches à l’éclairage, et un fond blanc, le tour était joué pour capter les premiers moments des 17 ans de joanie. on s’est beaucoup amusées et j’ai particulièrement adoré lui montrer les clichés tout en lui soulignant à quel point elle est belle. à cet âge, ça a…

noémie et sa tortue.

parce que l’idée nous paraissait farfelue d’adopter une « tortue », j’avais au départ dit non. mais quelques mois plus tard, la demande de noémie pour en posséder une se faisait de plus en plus fréquente et qu’elle s’est mise à collectionner tout ce qui avait la forme d’une tortue. à noël, c’était un incontournable. nous en…