imiter les grands.

nous n’en sommes pas toujours conscients mais les petits sont d’impressionnantes petites éponges. ils nous regardent vivre quotidiennement et ils notent, dans les plus petits détails, nos habitudes et nos manières. lorsque j’observe alexandre imiter nos petits gestes, je ne peux m’empêcher d’éclater de rire. il tente de nous copier jusque dans notre manière de cracher…

un après-midi rempli défis.

nous avons récemment visité (ou plutôt, revisité)  le Village du Père-Noël situé au coeur des laurentides, tout près de chez nous. il y avait plusieurs années que je n’y avais pas mis les pieds.. la dernières fois, mes filles devaient certainement avoir 3 et 7 ans. je revisite donc, avec alexandre, la magie et les joies de…

les sports.

plus jeunes, j’ai toujours encouragé les enfants à faire partie de groupes ou d’équipes sportives. probablement influencée par mes parents qui, dès mes 3 ans, m’ont inscrite dans des cours de ballet et de claquette, ensuite patinage artistique, basketball, karaté, volleyball, hockey, tennis, ski alpin, etc. idem pour mes enfants. les filles ont pratiqué une…

visite dans l’espace.

c’était prévu à l’horaire que nous allions visiter le Cosmodôme de Laval, mais question d’ajouter un niveau d’excitation, nous avions expliqué à alexandre que nous allions voyager dans l’espace et rencontrer les planètes. ça tombait très bien puisqu’au cours des derniers mois, comme projet à la garderie, ils ont étudié le système soleil et alex…

princesse maya.

après avoir organisé la journée du bal de finissants de mes deux grandes, je commençais à maitriser l’art de l’horaire coiffeuse, maquilleuse, séance de photos, etc. journée réglée au quart de tour, dans la vie d’une princesse d’un jour. 10h00: d’abord, la coiffure. depuis plusieurs années, julie s’amuse à changer mon look et à m’utiliser…

encore une!

oui-oui, encore une finissante chez nous cette fois il s’agit de notre belle et brillante maya qui termine le secondaire. wow. le temps. je n’arrête pas de me répéter dans la tête depuis hier à quel point il passe trop rapidement. toutes nos filles sont pratiquement devenues des adultes. toutes encore aux études, une en…

peut-on dire que l’été est là?

selon ce qu’affiche l’application de mon téléphone intelligent, les nouvelles sont plutôt bonnes côté météo. je dirais même que l’été est là, même si officiellement c’est fin juin. j’ai donc été inspirée pour sortir mon appareil-photo et faire une escapade à la campagne chez mon frère. alexandre et moi avons fait connaissance avec les trois…

chocolat… ben du chocolat.

en plus de pâques, cette année le dernier weekend coïncidait aussi avec les 4 ans d’alexandre. le bonheur de naître en mars, puisqu’en prime ça peut tomber en même temps que la jour où tu « bust » solide, le taux de glucide que le corps peut absorber. particulièrement si tu as 4 ans. bref, il n’a…

bye-bye l’hiver!

un des mes moments préférés en hiver et qui est assurément devenu une fête pour alexandre c’est lorsque nous faisons un feu. je suis contente de le voir découvrir certains plaisirs du plein air. j’ai envie de me propulser en été et d’aller faire du camping sauvage – une des mes activités estivales préférées –…

la quarantaine.

j’ai même pas eu peur. à la veille de mes 40 ans, je n’ai rien ressenti de spécial, malgré ce que me disais certains amis. apparemment j’allais, au cours des semaines suivant mon anniversaire, comprendre. mettre mes pendules à l’heure et sentir un « lâcher prise ». je l’ai pas ressenti concrètement mais je sais que mes…

la dompteuse.

il y a quelques semaines, rachel m’a contacté afin de me confier le privilège et l’honneur d’être la photographe officielle de son mariage. « mais je ne suis pas une photographe professionnelle, je suis amateure, c’est pour m’amuser la photo » que je lui ai dit, mais elle a insisté. je fus très touchée puisque pour rachel…

4 ans!

c’est dans quelques jours. chez nous, on a peine à croire qu’il y a presque 4 années, nous étions tous là, toute la famille, à l’attendre. ça a pris 32 heures d’attente (et de souffrance!). pis ce fût un 10 lbs d’amour inconditionnel qui s’est pointé un dimanche matin, à l’heure du brunch. ce serait…